le ballon

Le ballon

La nuit tombe.

De doux lampions s’allument.

La plage est lisse comme un œuf.

L’enfant étrenne un ballon neuf

Et le fait monter vers la lune.

La lune tombe

Et le ballon s’allume.

C’est toujours extraordinaire

Que le spectacle d’un enfant

A ras de digue, à la lisière

D’un monde où s’engloutit le temps,

En train de jouer comme si

C’était une affaire d’État,

Tenant la lune entre ses doigts

Comme une médaille, un grigri

Comme s’il était innocent

Ou plus royal que l’Océan!

Catherine Paysan

Advertisements

One Response to “le ballon”

  1. Superba fotografia, superba poezia!!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: